C’est en tombant qu’on apprend!!

On dit toujours c’est en tombant qu’on apprend et c’est bien vrai la preuve:

Depuis que je monte lauri donc depuis le moi de octobre/novembre je suis tombé trois ou quatre fois et après chaue chute je fait e sorte de pas refaire la même erreur:

-Deuxième fois que je monte lauri, je n’avance pas assez, mon moniteur me dit de ne pas aller sur l’obstacle, je tourne du mauvais coté, lauri part vers un autre obstacle beaucoup trop haut, elle ne peut pas le sauter, elle pile net, je passe par dessus l’obstacle, avec le filet entre les mains ( c’est un filet sans muserolle!!)
Depuis je fait attention où je vait!!

-Toujours le même cours, là j’avance bien je vais bien comme il faut sur l’obstacle et là lauri voit le soubassement , elle a peur elle pile je tombe, pas de ma faute mais du coup je me méfie des soubassements!!

-Il y a trois semaines, c’est le cours après les vacances, mon moniteur ne me dit pas que lauri ‘a pas était monté depuis deux semaines, donc super énervé!! On saute un obstacle normal genre 60 cm 70 cm et lauri sympathique comme elle est elle saute trente centimètre plus haut!!! donc moi par terre!! Depuis je m’accroche mieux !!!!

 

Et vous que vous ont appris vos chutes??

Mon histoire

Arriver au club s’en connaitre une seule de c’est monture .

Cassandre , ouvrit la porte et demanda maëlle et manon , mon cœur battu à 100 km/h .

Le moment ou elle dit maëlle tu prends seb j’ai eu à apriori .

Une fois seller brider et le couvre rein sur Seb , cassandre nous dit d’aller dans la carrière je regarda Seb et parti .

Une fois a cheval c’était le bonheur , enfin soulager de ma boule au ventre .

Après le cour fini , je me suis dit que je n’avais eu aucune raisons d’avoir peur car peu un porte la monture sur la quelle nous sommes ( quelle soit lente comme Iseult ou bien têtue comme lauri ou speed comme usuel ou pénible comme ce poney de tunisie ) si on c monter alors tout doit bien se passer !

( Seb est sur la page d’accueil c le café au lait crème )

manon et maëlle les championnes de la monte tunisienne !

 

Pour faire avancer le cheval :

– pas de pressions de mollets , plutôt style coups de talons

-si cette méthode ne fonctionne pas on descend de son cheval on cherche un bâton en guise de cravache ( en prendre un bien solide de préférence )

et après la voix  , est très importante au moment ou on doit partir au galop !

voici quelques conseil qui vous serons très utile si vous allez faire un tour au club que l’on peu trouver en tunisie .